cuisine & art de vivre en bord de mer

Concours écaillers à la Cité de l’Huître

Dans Actus/l'Agenda/Rendez-vous Par

En Charente Maritime, la Cité de l’Huître est un peu le musée vivant de notre célèbre coquillage (un prochain reportage vous la fera découvrir si vous ne la connaissiez pas déjà…).

Ici, en plein cœur du bassin ostréicole de Marennes Oléron, l’Huître est reine, l’endroit est donc tout indiqué pour y tenir un concours des Meilleurs écaillers !

DSC_3183

Cette journée organisée le samedi 17 octobre par le Comité Régional de la Conchyliculture Poitou-Charentes et le Département de la Charente Maritime (en partenariat avec le Comité National de la Conchyliculture, les Huîtres Charente Maritime (HCM), le Groupement Qualité Huîtres Marennes Oléron) récompensait quelques-uns des meilleurs écaillers de notre territoire.

Pour les professionnels issus de la restauration, de l’ostréiculture ou du secteur de la poissonnerie se tenait la présélection au Championnat de France du meilleur écailler, région Centre Ouest Charente Maritime.

Le concours étudiant, la « Bourriche d’Or Marennes Oléron », fêtait quant à lui sa 5ème édition.

Ils se sont affrontés, à coups de coquilles, sur des épreuves d’ouverture d’huîtres (rapidité et technicité étaient de rigueur) ou la réalisation de plateaux de fruits de mer (une épreuve particulièrement propice à la créativité mais qui demande aussi une précision exemplaire).

DSC_3082

Pour tout vous dire, Iodé magazine avait le privilège de faire partie du jury en la personne de Fabrice :  un œil parfait pour suivre en coulisses les rouages du concours et toutes les subtilités de la notation…

Les jurés Alain Merle, Jean-Pierre Rousseau et Laurent Chiron œuvraient à la partie technique : qualité de l’ouverture des coquillages à savoir une huître parfaitement ouverte avec une chair non touchée, un manteau non coupé (le manteau, voile supérieur de l’huître, reste généralement sur la coquille quand l’ouverture n’est pas faite par des mains expertes…), absence de coquilles.

DSC_3178

Les jurés Mélissa Michaud, Tony Daudet, Christine Vollet et Fabrice Gass se réunissaient pour la partie artistique et la présentation autour de critères de sélection : disposition des produits, l’originalité, la créativité et l’esthétique…

Les principales difficultés rencontrées lors des épreuves se sont concentrées sur l’ouverture des coquillages et particulièrement celle des huîtres plates (cela est sans doute dû au fait que de nos jours, les huîtres plates sont moins mises en avant sur les plateaux de fruits de mer).

DSC_3098

En clin d’œil Alain Merle et Jean-Pierre Rousseau nous ont gratifiés d’un cours magistral sur l’ouverture d’huître ! Les professionnels et le public ont ainsi pu saisir sur le vif toutes les subtilités et la technicité que cela demande.

Pour réaliser les plateaux de fruits de mer il fallait piocher les bonnes quantités de produits, à savoir : huîtres, palourdes, praires, amandes, moules, langoustines, crevettes roses, crevettes impériales des Marais Charentais, bulots, tourteau (ou araignée de mer).

DSC_3156

Les mettre en place sur des plateaux est un art : astucieusement disposés, nos produits de la mer n’en sont que plus appétissants…

DSC_3119

À la suite des résultats, ces jolies pièces ont été gracieusement offertes… au public ! S’il fallait encore une bonne raison d’assister au concours !


Et les résultats sont… Roulement de tambour…

Pour la présélection au Championnat de France du meilleur écailler, région Centre Ouest Charente Maritime :

DSC_3233

  • 1er : Xavier Xaintray (GAEC Magot-Bertineaud, Esnandes) le champion de la région Centre Ouest Charente Maritime est qualifié pour la finale du Championnat de France des Écaillers 2016.
  • 2ème : Corentin Richard (Huîtres Geay, La Tremblade)
  • 3ème : Nicolas Gilllardeau (Restaurant La Fumée, Fouras).

Pour la Bourriche d’Or Marennes Oléron :

DSC_3215

  •  1er : Anthony Verselle (CFA poissonnerie de Rungis)
  •  2ème : Ludovic Ledoux (Lycée de l’Atlantique, Royan)
  • 3ème : Valentin Abraham (CFA Poissonnerie de Rungis).

Iodé magazine félicite bien entendu tous les participants…

Ces concours ont pour but de promouvoir auprès du public les Huîtres Marennes Oléron, les Huîtres Charente Maritime et les autres produits locaux issus des métiers de la mer : ils sont une belle manière d’en appréhender les contours, de côtoyer les professionnels et futurs professionnels et d’apprendre les bons gestes techniques…

Plus d’infos sur le site de la Cité de l’Huître.

DERNIERS DE Actus

Close
ALLER EN HAUT