cuisine & art de vivre en bord de mer

INSULAIRE #4 Madame

Dans Actus/Art de Vivre/En balades/Recettes Par

Iodé Magazine vous invite à parcourir les îles qui bordent la terre des hommes en un volubile terre et mer gastronomique.

Quatrième volet à la découverte de l’archipel charentais : île Madame, la Benjamine.

 carrelet

L’île Madame

Si les îles charentaises nous charment tour à tour par leurs multiples facettes et nous font sans cesse tourner le regard vers l’océan, mon cœur se porte instinctivement vers ce petit bout de terre (la plus petite de l’archipel charentais) qui se laisse seulement apprivoiser à marée basse.

L’adresse est presque secrète : il faudra surveiller les horaires des marées pour ravir son secret.

En traversant le tombolo, on a un peu l’impression d’être un Robinson Crusoé… On observe d’abord ses contours depuis le chemin de pierres avant d’aborder ses rivages.

passe aux boeufs

Il faudra donc emprunter la Passe aux bœufs, pour que l’île Madame, terre de ‘Madame’ alias Anne de Rohan de Soubise (favorite du roi Louis XIV), nous montre son autre visage…

croix de galets

L’histoire n’est jamais bien loin : à l’évocation de la croix de galets qui marque la sépulture des 254 prêtres qui périrent sur l’île pendant la révolution, sujet d’un pèlerinage qui se poursuit encore aujourd’hui chaque année ; ou encore à la vue de sa redoute (fort militaire) qui avait pour mission de protéger l’arsenal rochefortais des anglais.

fort de l'île madame

Ainsi, la balade à pied ne nous prendrait pas beaucoup de temps : on ferait les 75 ha de tour du propriétaire en un rien de temps si seulement…

Si seulement on ne se laissait pas happer par un paysage à couper le souffle : ses carrelets magistraux qui sont comme de vraies petites maison sur pilotis.

couleurs des carrelets

Il faudra aussi parcourir le sentier rompu aux soupirs de plaisir : ne pas s’approcher des ronces, ou alors seulement pour y chiper quelques mûres qui poussent ici à profusion.

mures

On passerait des heures à observer : faire une pause à la découverte de son fort, se tremper les pieds dans l’eau du plateau des palles en cherchant du regard fort Boyard (à moins qu’on ne choisisse d’y pratiquer la pêche à pied).

plateau des palles

On resterait des heures assis sur le ponton à observer les roulis discrets de l’océan, les crabes, les poissons qui viennent nous saluer…

carrelets

L’étape obligatoire se fera à la ferme aquacole.

ferme aquacole

Pisciculture, ostréiculture, vénériculture, saliculture, agriculture : Jean-Pierre vous y exposera avec passion les différentes cultures menées sur l’île.

palourdes

Un travail qui se poursuit immuablement, qui rythme la vie sur l’île Madame : autour des claires pour l’affinage des huîtres ou des marais salants pour la récolte de la précieuse fleur de sel, autour des bassins de bars d’élevage ou dans la nurserie de palourdes.

sel de l'île madame

PALETTE DE COULEURS

Se pencher à la balustrade en bois pour voler un bout de bleu turquoise, ravir un vert opaline, subtiliser un azur !

Les couleurs sont naturelles et miroitantes, toute la palette des verts et des bleus y passe !

palette de couleursL’île madame est à l’image de son océan : changeante et reposante!

On puise ici une énergie incroyable, loin du bruit, rempli de sérénité insulaire.

paturage et fort de l'île madame

TOUR DE TABLES

La ferme aquacole de l’île madame est le seul bâtiment de production : on peut y faire une pause goûter pour reprendre des forces avant de repartir sur le continent, y réserver son repas du midi, acquérir un produit local, un souvenir de la balade ou partir à la découverte des lieux.

gros sel de l'île Madame

Elisabeth et Jean-Pierre Mineau sauront vous y accueillir avec le sourire !

www.ilemadame.com

La recette : tagliattes aux palourdes

Pour 4 personnes : tagliatelles fraîches, une trentaine de palourdes, quelques moules, coriandre, basilic, parmesan, piment d’Espelette, beurre, huile d’olive, sel & poivre du moulin.

tagliattes et palourdes

Cuisson des palourdes et des moules

Dans une poêle, faire revenir les palourdes et les moules dans du beurre.

Une fois que les coquillages s’ouvrent, ôter le jus et ajouter la coriandre et le basilic très finement hachés, bien mélanger pour que les herbes rentrent dans les coquilles.

On peut si on le souhaite ajouter de la crème fraîche épaisse pour plus de gourmandise.

Faire cuire les pâtes fraîches suivant les indications.

Dresser dans l’assiette : les pâtes, les coquillages, parsemer d’une pointe de piment d’Espelette et de parmesan, rectifier l’assaisonnement si nécessaire, servir sans attendre.

Bonne dégustation !

Bonus vidéo

DERNIERS DE Actus

Close
ALLER EN HAUT