cuisine & art de vivre en bord de mer

journée mondiale des océans

Océan, la journée mondiale 2014

Dans Actus/l'Agenda/Rendez-vous Par

« Ensemble, nous avons le pouvoir de protéger l’océan »

journée mondiale des océans
Pouvoir continuer à observer les espèces dans leurs habitats naturels aussi : être & devenir un citoyen de l’océan… L’aquarium de La Rochelle…

 

– L’océan 2014 en quelques chiffres (sources)
  • L’océan recouvre 70% de la planète. Seul 1% de l’océan est protégé aujourd’hui.
  • Selon les estimations, 50 à 80% de la vie sur Terre se trouve sous la surface de l’océan, qui constitue 90% de l’espace habitable de la planète. Moins de 10% de cet espace a été exploré.
  • L’océan contient 96% de l’eau de surface de la Terre, le reste étant de l’eau douce trouvée dans les glaces, lacs et rivières.
  • Globalement, la valeur marchande des ressources et des industries marines et côtières est estimée à 3.000 milliards de dollars par an, soit environ 5 % du PIB mondial.
  • Les océans abritent près de 200 000 espèces non encore identifiées mais il est possible qu’en réalité, leur nombre se compte en millions.
  • L’océan absorbe environ 25% du CO2 ajouté à l’atmosphère à cause d’activités humaines chaque année, réduisant fortement l’impact de ce gaz à effet de serre sur le climat.
  • Les océans sont la première source de protéines du monde et plus de 2,6 milliards de personnes dépendent principalement des océans pour leurs besoins en protéines.
  • Les pêcheries maritimes emploient directement ou indirectement plus de 200 millions de personnes.
  • Près de 40 % des océans sont considérés comme ‘lourdement affectés’ par les activités humaines, dont la pollution, la diminution des stocks de poisson, la destruction d’habitats côtiers tels que les récifs de coraux, les mangroves et les algues marines, ainsi que l’implantation d’espèces aquatiques envahissantes.
  • Les récifs de coraux rendent de nombreux services de grande valeur – dans les domaines de la gestion des risques naturels (en hausse, à 189.000 dollars par hectare et par an), du tourisme (en hausse, à 1 million de dollars/hectare/an), du matériel génétique et de la bio-prospection (en hausse, à 57.000 dollars/hectare/an) et des pêcheries (en hausse, à 3.818 dollars/hectare/an).
  • Les subventions accordées aux secteurs de la pêche contribuent à la diminution rapide des stocks de nombreux poissons et entravent les efforts déployés pour sauvegarder et restaurer les pêcheries à travers le monde et les emplois qui leur sont liés, et il en résulte pour les pêcheries maritimes un manque à gagner de 50 milliards de dollars par an.
– le site Good Planet nous propose une application smartphone utile pour consommer durable et intelligent nos produits de la pêche responsable.
– Regarder gratuitement le film de Yann Arthus-Bertrand Planète Océan

 

Ensemble, devenons des citoyens de l’océan !!!

DERNIERS DE Actus

Eclade de moules

Parce que c’est vraiment la recette signature de iodé, nous vous présentons
Close
ALLER EN HAUT